Logo ARS


Réduire la taille Agrandir la taille Agrandir la taille Version Imprimable Recommander à un ami
L'ARS Normandie

Nous voilà au 1er janvier 2016, date à laquelle l’ARS de Basse-Normandie et l’ARS de Haute-Normandie cèdent leur place à la nouvelle ARS de Normandie.

Engagée depuis le 22 avril, la réflexion des équipes des deux ARS a abouti à la construction d’une nouvelle organisation opérationnelle dès le 1er janvier.
Le chemin n’a pas été simple, le rythme soutenu, le changement étant toujours source d’interrogations. Avant tout, je tiens à remercier l’ensemble les équipes, pour être parvenu à concilier l’indispensable continuité des missions et un réel engagement à la construction de notre future organisation.

publié le 4 janvier 2016

Nous avons voulu bâtir l’ARS de Normandie autour de trois ambitions fortes. Elles devront naturellement nous guider dans les semaines et mois qui viennent, pour transformer la réflexion en principes d’action. La vie de l’ARS va débuter autour de ces trois principes :


- Assurer une réponse, au plus près des besoins des usagers et des partenaires du champ de la santé ;

- Garantir l’efficacité des missions et de l’organisation de l’ARS en cette période de transformation de l’offre de santé, dans un contexte contraint en matière de financements publics ;

- Permettre aux agents de l’ARS de bénéficier d’une bonne qualité de vie au travail.


Notons d’emblée que la création de la future ARS de Normandie s’inscrit dans la continuité des travaux conduits par les deux ARS de Basse et Haute-Normandie. Les équipes des deux ARS poursuivront les mêmes missions mais dans un cadre renouvelé ; la continuité des missions sera donc naturellement assurée. La future région normande plus grande, reste cependant une région à « taille humaine » : cinq départements, près de 30 000 km², un peu plus de 3,3 millions d’habitants !

Nouvelle organisation

La nouvelle Agence a intégré cette modification de périmètre dans sa nouvelle organisation.

Quelques évolutions sensibles peuvent être dès à présent identifiées :

- L’affirmation d’une ambition en faveur de l’animation des territoires : l’élargissement du périmètre régional induit la nécessité d’une capacité d’action accrue au niveau des territoires, dans le cadre des objectifs régionaux de santé. Chaque délégué territorial est positionné en animateur de l’action territoriale, et disposera dès les premiers mois de l’année 2016 d’une lettre de mission, qui portera sur la mise en place de parcours de santé et intègrera l’ensemble des champs d’action de l’ARS.

- Le renforcement de la transversalité : c’est l’objet de la création de la direction de la stratégie, dont le rôle principal sera d’animer la transversalité interne à l’ARS, à travers le pilotage du futur projet régional de santé, la coordination du FIR et la mise en adéquation de nos priorités au regard des moyens qui nous sont alloués, le pilotage de la coordination avec l’assurance maladie pour la mise en oeuvre du programme de gestion du risque et du plan triennal, et la déclinaison des priorités régionales au sein des territoires à travers l’animation de la démarche d’élaboration des contrats locaux de santé ;

- L’identification d’interlocuteurs régionaux sur chaque thématique : à la différence des organisations existantes, et pour tenir compte de l’élargissement du périmètre de la région, le choix a été fait de créer trois directions métier, la direction de la santé publique, la direction de l’offre de soins, la direction de l’autonomie. Pour favoriser le pilotage régional, un rattachement hiérarchique aux directions métier de tous les personnels a été privilégié, y compris ceux affectés en délégation territoriale ;

- L’appui à la transformation de l’offre de santé : dans une région marquée par une démographie des professionnels critique, l’exigence accrue d’efficience ainsi que l’enjeu de la qualité et de la sécurité de l’offre de santé justifient un accompagnement des opérateurs plus important afin de les aider à y répondre. La formation des professionnels de santé et les conditions de leur exercice professionnel feront l’objet d’une stratégie régionale favorisant la réponse aux besoins de santé de la population sur l’ensemble du territoire. Ces missions seront assurées par la direction de l’appui à la performance.

Les missions

La présentation de l’organigramme dans les pages qui suivent vous permettra d’identifier vos futurs interlocuteurs et de prendre connaissance des principales évolutions dans le cadre de cette réforme.

L’ARS exercera ses missions sur cinq sites, et comportera cinq délégations territoriales. Parallèlement, deux sites régionaux sont conservés, Caen et Rouen, qui accueilleront l’ensemble des missions régionales. Le siège de l’ARS est implanté à Caen, et l’ensemble de l’équipe de direction y sera affecté. Le site de Rouen maintiendra toutefois de nombreuses équipes participant aux missions régionales.

Soucieux du maintien de la proximité vis-à-vis de nos partenaires et de la limitation des déplacements des équipes de l’ARS, nous avons déployé plus largement en interne, les outils de communication à distance et privilégierons autant que faire se peut ces outils à l’avenir.

 


Je forme le voeu que l’ARS de Normandie et ses équipes répondent aux attentes de la population en matière de santé.


Très bonne et heureuse année 2016 à tous !